AVERTISSEMENT

Ce blog peut contenir des photos opératoires choquantes pour les plus jeunes

Breaking News
Loading...

Derniers Articles

mardi 19 novembre 2013
rhinoplastie / prochains cours et congres

rhinoplastie / prochains cours et congres


RINOPLASTIA EN EL DIA A DIA IV (Rhinoplasty in the Everyday Practice IV)

28.11.2013 - 29.11.2013
Madrid, Spain

VI Facial Plastic Course

03.12.2013 - 06.12.2013
Palma de Mallorca, Spain
Date: 03-06. December 2013
Place: Palma de Malloca, Spain
Director: Dr M Tomás Barberán
 
                                         http://www.plasticafacialweb.com/

St Mary's Facial Plastics Course

07.12.2013 - 09.12.2013
London, UK



jeudi 17 octobre 2013
Rhinoplastie: greffe en dés collés ( diced cartilage glue graft )

Rhinoplastie: greffe en dés collés ( diced cartilage glue graft )


Depuis l'utilisation des greffes en dés ( DCF ) en rhinoplastie décrite par R Daniel, nombreux sont les auteurs qui ont essayés de modifier cette technique afin d'éviter le prélèvement de fascia temporal et donc une cicatrice supplémentaire temporale mais aussi un gain de temps

A Tasman a décrit une  variante technique efficace et élégante , a savoir utiliser une colle de fibrine pour assembler les dés de cartilage et donc éviter l'utilisation de fascia et la cicatrice nécessaire a son prélèvement .

Le nom donné a cette technique par l'auteur est le DCGG  ( diced cartilage glue graft ) , cette technique a fait l'objet d'un article en 12/2012 dans le jama facial plastic surgery 


La technique est simple , après avoir découpé les greffes de cartilage en dés de 0,5 mm ou moins , le temps clé de cette technique réside dans la confection d'un moule , réalisé dans une seringue de 3 ml , au plus près de la forme définitive souhaitée



On utilise alors une colle tissulaire de fibrine , personnellement j'utilise du beriplast , il en existe de nombreuses formes commerciales , la seule contre indication étant une allergie aux protéines bovines

Après avoir rempli la seringue des dés de cartilage , quelques gouttes de colles sont déposées , il faut alors  manuellement chasser l'excès de colle et préformer la future greffe



On peut alors quelques secondes après démouler la greffe avec un instrument mousse , on obtient déjà une greffe solide souple ; quelques gouttes supplémentaires sont déposées sur les 2 faces de la greffe  , pour la consolider , on élimine l'excès latéral de colle





Il ne reste plus qu'a placer le greffon sur la partie dorsale du nez en ayant pris soins de réaliser une loge suffisamment large pour la déposer sans la rompre



Bien entendu un peu d'expérience est nécessaire a la confection d'un moule de la bonne taille mais aussi pour déposer en douceur la greffe en bonne position



VIDEO DE LA TECHNIQUE : avertissement , il s'agit d'une video chirurgicale pouvant choquer les personnes sensibles   : http://www.youtube.com/watch?v=4XAqhHPXfvA




Quelques résultats :

rhinoplastie secondaire 


                                                             rhinoplastie secondaire

                                                        rhinoplastie primaire ethnique

Ce travail a fait l'objet d'une communication orale scientifique de ma part au congres de chirurgie plastique et esthetique de la face le 13/10/2013 au Palais des congres a Paris 

       
                                 Dr Lionel Azan / Specialiste rhinoplastie / Paris 


mercredi 25 septembre 2013
lundi 22 juillet 2013
jeudi 6 juin 2013
jeudi 9 mai 2013
kenacort ( corticoide retard : triamcinolone ) et rhinoplastie

kenacort ( corticoide retard : triamcinolone ) et rhinoplastie


Voici ici quelques éléments d'explication sur l'utilisation du kenacort dans les suites d'une rhinoplastie , pour les patients recherchant une information

Le kenacort est un corticoide d'action retard , c'est a dire qu'une fois injecté , son action se poursuit probablement sur plusieurs semaines ( 5 a 6 )

Le kenacort est reconnu pour avoir une action sur le tissu cicatriciel , utilisé de façon régulière dans le traitement des chéloïdes ( cicatrices hypertrophiques ) en injection intra lésionnelle , il diminue le volume du tissu cicatriciel et redonne une certaine souplesse aux tissus

Il est largement utilisé dans les suites de rhinoplastie de façon très personnelle par chaque chirurgien

Apres une rhinoplastie de réduction , un tissu cicatriciel se forme dans les espaces de décollement de la peau , d'autant plus important que la peau est épaisse et a du mal a se rétracter rapidement sur la nouvelle architecture du nez

Cette fibrose ( tissu cicatriciel ) se forme sous la forme d'une épaississement ( rigidité majeure ) essentiellement dans 2 zones

1/ juste au dessus de la pointe , arrondissant moderement la ligne de profil , c'est le fameux " corbin fibreux "


2/ latéralement au dessus de la pointe dans la zone ou le chirurgien diminue la hauteur de cartilage de la pointe , venant élargir de face la pointe sous la forme de 2 petites ligne parallèles en " parenthèse "


Dans la grande majorité des cas , ces anomalies sont a leur maximum   entre  la 3 eme et 6 eme semaine post opératoire , puis progressivement ce tissu s'assoupli de lui même dans le 6 a 12 mois qui suivent l'intervention

Lorsque le chirurgien estime que le processus de cicatrisation ne se fait pas correctement ou assez rapidement il peut décider alors d'injecter du kenacort dans ces zones pour accélérer la disparition de la fibrose et redonner une meilleur définition a la pointe

A partir de quand ? il  n'y a pas de réponse ! certains l'utilisent très tôt des la 1 ère semaine post opératoire , d'autres ( comme moi ) preferent laisser la cicatrisation se faire naturellement avant d'intervenir

Le kenacort agit des lors qu'il est injecté même plusieurs mois après l'intervention ( même après 6 mois )
Aussi je pense qu'il n'est pas nécessaire de se précipiter et plutôt attendre et d'observer la cicatrisation naturelle
C'est essentiellement l'expérience du chirurgien qui lui permet de differencier une processus de cicatrisation non conforme

Quels sont les risques d'injection du kenacort en rhinoplastie ? 

injecté trop superficiellement dans le derme , il y a un risque d'atrophie de la peau ( cutanée ) ceci d'autant plus important que la peau est fine ou a déjà été décollée a plusieurs reprises ( rhinoplastie secondaire ), avec le risque d'apparition de dépression et de modification de la couleur de la peau , il faut être très prudent dans l'injection sur peaux noires , une injection trop superficielle peut être responsable d'une dépigmentation ( tache blanche )
Ne pas injecter sur un patient infecté : risque d'aggravation de le l'infection
Ne pas injecter dans un vaisseau sanguin

Aussi l'injection doit être profonde dans le tissu cicatriciel ,

Comment je procède ( chaque chirurgien a son protocole ! ceci est simplement le mien )

La decision d'injecter se fait en règle generale lors du contrôle a 6 semaines a 2 mois après l'intervention

J'utilise du kenacort 40 ( 40 mg / 1 ml )

L'injection est indolore ++ , elles est réalisée avec une aiguille courte et très fine ( 27 ou 30G )  dans une seringue a insuline

Au maximum 3 points d'injection , un sur le corbin éventuelle en pinçant le corbin entre 2 doigts et en injectant profondément , et 1 point d'injection latéralement dans le tissu cicatriciel de la pointe , la encore en injectant profondément

Les doses doivent être minimes : 0,025 a 0,5 ml par point d'injection ( 1 a 2 mg par point d'injection )

En cas de corbin il est demandé au patient de comprimer la zone avec un pansement ( micropore ) soit toute la journée , soit uniquement le soir

La modification commence a se faire sentir a partir de 1 a 2 semaines

Le patient est revu 5 a 6 semaines après , pour une éventuelle réinjection , au maximum je pratique 3 a 4 injections séparées de 5 a 6 semaines

L'uilisation du kenacort a pour but de diminuer et d'assouplir le tissu cicatriciel , aussi a mon sens , il n'est pas conseillé de l'injecter sur du cartilage ou sur de l'os , mais uniquement dans des zones fibreuses de decollement

L'injection de kenacort ne peut pas corriger des erreurs ou une malfaçon chirurgicale , il ne peut qu'ameliorer la définition du résultat final , c'est a dire retrouver le résultat que le chirurgien pouvait observer en fin d'intervention avant que ne s'installe d'abord l'œdème , puis un  épias  tissu cicatriciel

Aussi l'injection de kenacort ne peut pas reculer ou remonter une pointe , ou diminuer de façon massive le volume d'une pointe ou faire disparaitre une bosse ou .... mais simplement redonner un assouplissement des tissus et redonner une meilleur définition de la pointe

L'utilisation de dose massive n'est pas sans risques , c'est pour cela qu'il est préférable a mon sens d'injecter de petites doses de façon répétées , plutôt qu'une dose massive en une seule injection , surtout si une reprise est envisagée , pour ne pas fragiliser la peau .



                                 avant                       / 3 mois                / 6 mois apres 2 injections de kenacort


                                  avant                    / 3 mois                  / 6 mois apres 1 injection  de kenacort



                                           Dr Lionel Azan / specialiste rhinoplastie / Paris 


quelques références pour en savoir plus

1/Correction of the Soft Tissue Pollybeak Using Triamcinolone Injection  

Matthew M. Hanasono, MD; Russell W. H. Kridel, MD; Norman J. Pastorek, MD; Mark J. Glasgold, MD; R. James Koch, MD
Arch Facial Plast Surg.    



2/  Correction of the Soft Tissue Pollybeak Using Triamcinolone Injection


Rod J. Rohrich, MD; Winfield Hartley, MD
  Arch Facial plast  surg




    







    
.




mardi 9 avril 2013
rhinoplastie / prochains congres EAFPS/ avril, mai 2013

rhinoplastie / prochains congres EAFPS/ avril, mai 2013


12TH INTERNATIONAL ERLANGEN COURSE IN FACIAL PLASTIC SURGERY

16.04.2013 - 19.04.2013
Erlangen, Germany
                                         http://www.hno-klinik.uk-erlangen.de/

2nd meeting of European Academy of ORL-HNS and CE ORL-HNS

27.04.2013 - 30.04.2013
NICE, France

                                                    http://www.eaorlhnsnice2013.com/en/

XX RHINOPLASTY AND FACIAL PLASTIC SURGERY COURSE

16.05.2013 - 17.05.2013
Barcelona, SPAIN

                                                    http://www.clinicaclaros.com/



Dr Lionel Azan / specialiste rhinoplastie Paris


jeudi 7 mars 2013
dimanche 17 février 2013
no image

rhinoplastie / archives of facial plastic surgery / fevrier 2013

Avant tout 2 excellents articles sur sur la technique de Tasman : "diced cartilage glue graft "qui semble être une alternative prometteuse a la technique du DCF ( diced cartilage fascia  graft )

The diced cartilage glue graft for nasal augmentation / morphometric evidence of longevity
A Tasman md , PA Diener md , R Litschel md

L'auteur rapporte son expérience sur sa propre technique qui consiste a utiliser une colle biologique pour confectionner une greffe d'augmentation plutôt que de l'aponévrose temporale 
Une étude rétrospective sur 28 patients avec un recul de 6 a 22 mois 

La technique est très simple et ne prend que quelques minutes , après avoir découpé le cartilage en tout petit dés ou copeaux  , ils sont places dans une seringue de 3ml pré découpes a la forme de la future greffe , quelques gouttes de colle biologique permettent en quelques minutes d'assembler le tout 

La greffe se présente sous la forme d'une implant semi flexible qu'il reste a placer sans forcer

L'auteur a pratiquer un contrôle dans 10 cas , et jusqu'à 15 mois la greffe par une échographie , contrôlant la taille de la greffe et sa non résorption 

ll conclue sur l'excellente alternative de cette méthode dans les greffes d'augmentation 


Diced cartilage augmentation  / Early experience with the Tasman technique 
SR Baker

L'auteur rapporte son expérience sur la technique de Tasman ( diced cartilage glue graft ) en augmentation dorsale ( superieure a 3 mm ) 
Il l'a utilisé sur 5 cas avec 9 mois de recul , il conclue sur la simplicité et la rapidité de la technique et sa non résorption , il utilise a l'inverse de Tasman une technique ouverte car il semple nécessaire de pas être a l'étroit pour placer la greffe en toute sécurité .

Mon avis  : cette technique est une réelle avancé de la technique décrite par Daniel (DCF) car elle élimine un temps de prélèvement supplémentaire et une cicatrice supplementaire , mon expérience rejoint celle du Dr Backer a savoir que la greffe est semi flexible , mais fragile , aussi est il plus facile de la placer par une voie large ( externe ) pour ne pas la casser 

2 articles a lire , une technique a essayer !


Nasal tip recontouring in primary rhinoplasty / The endonasal complete release approach
H Gasner md , U Mueller vogt md , J Strutz  md , T Kuehnel md

Les auteurs rapportent leur expérience sur 100 cas , d'une technique endonasale de traitement de la pointe 
Cette technique utilisée dans les pointes globuleuses , consistent a libérer la totalité des cartilage alaire et les extraire de nez ( delivery technique étendue ) , et a placer une greffe de soutien ( strut alaire ) associée a des sutures des dômes et interdomales 
Il concluent sur 92 % de bons résultats et 8 % de reprise

Mon avis : On retrouve l'éternel débat de l'utilisation de la voie endonasale versus externe , bien entendu il est possible de tout faire par une voie fermée pour autant a ce stade les décollements sont donc aussi importants qu'une voie externe  et donc les œdèmes post opératoires aussi .
Par ailleurs les techniques libérant la totalité des alaires s'exposent a des risques d'asymétries plus élevées 

        Dr Lionel Azan / spécialiste rhinoplastie / Paris
lundi 28 janvier 2013
no image

rhinoplastie : conseils pré et post operatoire

Vous avez décidez de vous faire operer  d'une rhinoplastie et fixer une date operatoire , voici quelques conseils pré et post opératoire a connaitre afin de vous y preparer

Video d'information : Rhinoplastie , conseils pré et post opératoire
( version francaise )    http://youtu.be/g1rta5nUiCM




You have decided to undergo a rhinoplasty procedure and already set a date , here is the pre and post operative advice that you should know in order to be prepared

Video information : Rhinoplasty , pre and post operative advice
( english version )    http://youtu.be/pQIf1W-YVqk





                         Dr Lionel Azan / specialiste rhinoplastie / Paris
                                     www.institut-rhinoplastie.fr
dimanche 27 janvier 2013
no image

Rhinoplastie : les différentes étapes de la cicatrisation

Avant d'envisager une rhinoplastie , il est important de bien comprendre les différents temps de cicatrisation, afin de ne pas ressentir de frustration sur un résultat qui tarderait a se mettre en place

Video d'information : Rhinoplastie , de l'ablation du pansement au résultat final , ce qu'il faut savoir et comprendre
( Version Francaise ) : http://www.youtube.com/watch?v=xvF7zhiFsmA



Before considering rhinoplasty , it is important to well understand the different healing periods , in order to not fell frustrated about a result that has yet to be achieved .

Video information : Rhinoplasty , from the dressing removal to the final result , what you need to know and understand
( English version ) :http://youtu.be/iXxLexqwZC4



Dr Lionel Azan / specialiste rhinoplastie / Paris
www.institut-rhinoplastie.fr


samedi 26 janvier 2013
no image

Avant d'envisager une rhinoplastie : ce qu'il faut savoir et comprendre

Décider de se faire opérer du nez est une décision sérieuse parceque au bout du compte le nez est au milieu du visage sur une zone découverte que l'on ne pourra cacher

Courte video d'information : Avant d'envisager une rhinoplastie : ce qu'il faut savoir et comprendre
(version fancaise )
http://www.youtube.com/watch?v=z6O3b5eYDSg



Having nose surgery is a serious decision , because in the end the nose is located on your face an exposed part , which cannot be hidden

Short video information   : Before considering rhinoplasty : what you need to know and understand
( english version )
http://www.youtube.com/watch?v=h5L2BNae5HE



Dr Lionel Azan / specialiste rhinoplastie / Paris 
www.institut-rhinoplastie.fr

dimanche 20 janvier 2013
Copyright © 2016 forum rhinoplastie / Dr Lionel Azan All Right Reserved