AVERTISSEMENT

Ce blog peut contenir des photos opératoires choquantes pour les plus jeunes

Breaking News
Loading...

Derniers Articles

jeudi 23 juin 2011
Rhinoplastie et produits de comblement ( fillers )

Rhinoplastie et produits de comblement ( fillers )


Rhinoplastie et produits de comblement ( fillers )

( d’après une communication de la revue de chirurgie esthétique publiée par la l’American society of aesthetic plastic surgery )

Selon les statistiques, la rhinoplastie est l’une des 5 interventions cosmetique les plus pratiquées, pour autant elle est  l’une des plus délicate, et nécessite parfois des retouches .

Avec la popularité et l’efficacité croissante des produits de comblement , il va se soi que les chirurgiens se soient intéressé a ces produits dans le cadre de la rhinoplastie

Les produits de comblement permettent aux chirurgiens de corriger des imperfections, sans immobilisation, sans anesthésie , sans hospitalisation , avec un reprise de la vie quotidienne immédiate ,  ces éléments sont donc primordiaux

Actuellement 2 produits sont largement utilisés dans le nez : l’acide hyaluronique et le gel d’hydroxyapatite de calcium  , 2 produits résorbables

Il est nécessaire de ne pas injecter de produits définitifs ou a très longue durée du fait des risques de granulomes , cellulite , ulcération etc .

Comme toutes les techniques d’injection de la face, la compétence est primordiale ainsi qu’une connaissance précise de l’anatomie du nez et de la face, aussi est-il nécessaire d’être injecté par son ou un chirurgien

Actuellement les indications se portent surtout sur les 2/3 supérieurs du nez ; les arrêtes trop creusées , les asymétries latérale ; certaines déviations modérées

Les indications sur la pointe et la base du nez  sont plus délicates , il est malgré tout possible    de combler les ailes narinaires pour de petites rétractions avec beaucoup de prudence

Les risques dans des mains inexpérimentées sont des aspects bosselés et irréguliers  voire des atteintes de certains vaisseaux sanguins, ou des problèmes respiratoires si le produit est mal placé au niveau de la pointe

Les indications de  rhinoplastie médicale par comblement s’adressent essentiellement à des retouches modérées  de patients opérés , les indications primaires n’ont pas lieu d’être (exceptionnelle )

En cas de décision de reprise opératoire , il n’est pas recommandé d’utiliser ce type de produit , ou alors attendre que le produit se soit résorbé avant d’intervenir

L’utilisation de produit de comblement dans le nez nécessite un haut niveau de compétence ainsi qu’une compréhension approfondie des structures nasales et des tissus mous afin de minimiser le risque de mauvais résultat voire de complications graves

Mon avis : l’utilisation des produits de comblement est une petite révolution dans la prise en charges des imperfections, car dans  des mains expertes ( rhinoplasticiens ) , cette technique permet simplement ( en consultation ) de finaliser un résultat , mon expérience est que l’utilisation d’acide hyaluronique  dans le nez se comporte en fait comme un produit définitif , dans la majorité des cas une seule injection , voire une seconde 12 a 18 mois après permettent de gommer définitivement une asymétrie , le nez est une zone immobile , les injections sont pratiquées en profondeur ce qui explique peut être que le produit ne se résorbe pas ou très lentement ( seule une étude clinique permettrait de le prouver et l’expliquer )

En pratique l’injection est pratiquée en cabinet sans anesthésie , et sans sur corriger , une retouche 15 jours après permet de finaliser le résultat  


Dans" la quête de la perfection" du patient ou du  chirurgien  , les produits de comblements en rhinoplastie deviennent un outil indispensable !

                        

                                                  Quelques résultats immédiatement après injection 






Dr Lionel Azan / spécialiste rhinoplastie / Paris 


samedi 11 juin 2011
no image

Rhinoplastie / archives of facial plastic surgery , mai, juin 2011


Voici le résumé de 4 articles sur la rhinoplastie dans le volume de mai /juin  des archives of facial plastic surgery


1/ évolution in nasal tip contouring techniques : a 10 years évaluation and analysis
                   Sepher, Chauhan, Alexander , Adamson

L’auteur au travers d’une analyse rétrospective sur 10 ans de 2 groupes de 50 patients opérés par un même chirurgien démontre l’évolution des techniques de chirurgie de la pointe

L’étude prouve statistiquement la nette diminution des techniques de réduction et d’affaiblissement des structures cartilagineuse de la pointe et de son support

L’étude confirme statistiquement l’augmentation de l’utilisation de techniques de stabilisation et de renforcement des cartilages de la pointe et de son support a savoir :
          
            Spreadergraft et autospreader graft
            Etai columellaire et étai des crus latérales
            Greffes de contour narinaire et greffe d’extension septale
            Techniques de soutien ou de superposition des alaires
            Sutures domales et transdomales ……..

Toutes ces techniques ont pour but de mieux définir la pointe de diminuer sa convexité tout en augmentant sa rigidité de façon a lutter contre les forces de rétraction cutanée de la cicatrisation



2/ The Spectrum of iosalted congénital nasal deformities resembling the cleft lip nasal morphology
                      Tollefson , Humphrey, Larrabee , Adelson , Karimis , Krier

Article très intéressant mais complexe, les auteurs tentent au travers de 4  cas cliniques de classifier les anomalies nasales congénitales et de savoir si il s’agit de forme mineures ou précurseurs d’une fente vélo palatine mais la classification ne semblent pas possible



2/  2 vidéos de technique chirurgicale de  Pepper et Baker
            
               -The cephalic tuck procédure

Cette technique consiste a réduire la convexité des alaires tout en augmentant sa rigidité , Une section longitudinale est réalisée sur les crus latérales , puis la peau vestibulaire est libérée a la face profonde des 2 fragment , le fragment crânien est alors glissé sous le fragment caudale et suturé par 2 ou3 sutures de PDS 5/0

            -Autospreader flap in réduction rhinoplasty

Cette technique est une variante des autospreadergraft , au lieu de sectionner les triangulaires , l’auteur  repli l’excès de cartilage après réduction , sur eux mêmes et les suture sur la cloison a la manière d’un «  bourrelet «   afin de reconstruire le 1/3 moyen du nez


           Dr Lionel Azan / spécialiste rhinoplastie / Paris

Copyright © 2016 forum rhinoplastie / Dr Lionel Azan All Right Reserved