AVERTISSEMENT

Ce blog peut contenir des photos opératoires choquantes pour les plus jeunes

Breaking News
Loading...

Derniers Articles

mardi 28 août 2012
no image

Archives of plastic surgery / Aout 2012 / rhinoplastie

2 articles sur la rhinoplastie dans ce volume

Contempory review of rhinoplasty
Patrick C Angelos Md , Mark J Been Md, Dean M Toruimi Md

Un article de référence a lire , les auteurs ont analysé les meilleurs articles sur la rhinoplastie dans la dernière décade afin de faire un point sur l'évolution de l'approche chirurgicale et des techniques .

Ce que l'on peut retenir

Sur le sujet des rhinoplasties fonctionnelles : Il existe très peu d'études prospective mais essentiellement des études retrospectives , les techniques de mesures de l'obstruction nasale telles que la rhinomanometrie ou le peak flow nasal sont des examens peu sensibles et peu fiables en pratique courante.
Actuellement le meilleur élément de mesure de l'obstruction semble être la fiche quantitative d'interrogatoire appelé le NOSE ( nasal obstruction symptom évaluation )  qui quantifie le degré de chaque symptôme et permet une comparaison pré et  post opératoire
Des études utilisant cette grille ont démontrés l'efficacité des techniques telles que : spreader graft , autospreader graft, butterfy grafts , ainsi que les techniques de septoplastie dans l'obstruction et le traitement de la valve nasale

Dans le cadre de la septoplastie , l'evolution des techniques demontrent la nécessite de préservé un L septal d'1 cm ,  les techniques de septoplastie extra corporelle on taussi demontrés leure efficacité dans les déviations complexes .

Un sujet nouveau semble faire sont apparition : les malpositions céphaliques des cartilages alaire
Il s'agit en fait d'une position très verticalisé des alaires , certaines étude démontrent que l'on retrouve cette malposition dans 68 % en  rhinoplastie primaire et 87 % en rhinoplastie secondaire
C'est semble t'il surtout les cas des " boxy tip " ( pointe en bouchon ) ou la la voussure de la pointe correspond a la partie caudale de l'alaire dans une position trop haute
Les techniques modernes recherchent une position plus horizontale de la pointe consistant soit un repositionnement dans les rhinoplasties primaire soit des greffes ( strut ) dans les rhinoplasties secondaires

Dans la meme philosophie on voit apparaitre de plus en plus d'articles sur les " rim graft " dont le but est d'horizontaliser l'aspect de la pointe et de redescendre l'aile narinaire , les rim graft sont insuffisant a traiter un collapsus de la valve externe

Sur le sujet des ostéotomies : les études comparant les ostéomies classique aux ostéotomies percutanées démontrent que si l'efficacité est la meme au niveau du résulat , l'ostéotomie percutanée permet de diminuer les oedemes et les ecchymoses post opératoires

Sur le sujet des matériaux en rhinoplastie :
On retiendra une étude qui démontre l'excellente efficacité du cartilage costale irradié ( centilage de banque ) , étude rétrospective sur 357 cas avec un recul très important , et un taux de complications globales de 3,25 %
Une autre metaanalyse de 20 articles sur l'utilisations des greffe alloplastiques , retrouve un taux complication de 6,5 % pour le silicone et 3,1 % pour le goretex et le medpore , cette étude conclue une fois de plus sur la fiabilité du gore tex et de du medpore en greffe dorsale de première intention.

Enfin l'utilisation des feuille de PDS semble être un excellent materiel dans le cadres des septoplasties et des greffes d'extension septales , avec d'excellent résultat fonctionnelles.

Sur le sujet des simulations informatique préopératoire
Les études démontrent que la simulation facilite le planning préopératoire et l'adhésion du patient au projet définitif
Les études montrent que a court terme ( recul moyenne 8 mois ) la zone critique du résultat en comparaison a la simulation de départ reste la zone se la supratip de profil ( minicorbin résiduel )


Alar columellar disharmony using the tongue in groove maneuver in rpimary endonasal rhinoplasty
Edwin F willaims III Md 

Cette article tient a démonter au travers de cas cliniques la facilite d'utilisation de la technique de tongue in groove par voie endonasale , pour le traitement : des manque de projection , des columelles pendantes ( hanging columella ) et des septal show

Mon avis : cette technique est une technique essentielle de la rhinoplastie moderne permettant de fixer la projection et la rotation de la pointe avec efficacité , je l'utilise de facon courante en rhinoplastie primaire par voie externe et utilise la voie endonansale pour de petite reprise pour refixer la position de la pointe

Dr Lionel Azan / Paris / specialiste rhinoplastie 
Copyright © 2016 forum rhinoplastie / Dr Lionel Azan All Right Reserved