AVERTISSEMENT

Ce blog peut contenir des photos opératoires choquantes pour les plus jeunes

Breaking News
Loading...

Derniers Articles

samedi 28 janvier 2012
no image

archives of facial plastic surgery / Janvier 2012

Voici le résume de cette dernière édition avec de nombreux articles intéressant dans le domaine de la valve nasale


Nasal Batten GraftsAre Patients Satisfied?

  • Ahmed Sufyan
  • Michelle Ziebarth
  • Nancy Crousore
  • Tonya Berguson
  • Mimi S. Kokoska

Etude intéressante sur 18 cas de valve nasale traitée par la mise en place d'un implant de medpore type " batten graft "
Les auteurs utilisent une voie endonasale et insistent sur le fait de créer une poche précise dépassant le plan osseux de l'orifice piriforme ou doit obligatoirement repose l'implant pour empêcher le collapsus 
2/3 des patients précisent que ce geste opératoire n'a pas entraîne de modifications esthétique du nez , 1/3 décrivent une modification acceptable voire améliorée
17 sur 18 confirment l'amélioration respiratoire , une extrusion rapide de l'implant et 2 implants enlevés a 1 an a cause de phénomènes douloureux 

Mon avis : cette étude confirme la popularité et l'efficacité de " l'alar batten graft " dans le traitement de la valve nasale , néanmoins il est plus sur d'utiliser du cartilage dans ce type d'indication 



Mechanical Analysis of the Effects of Cephalic Trim on Lower Lateral Cartilage Stability

  • Sepehr Oliaei
  • Cyrus Manuel
  • Dmitriy Protsenko
  • Ashley Hamamoto
  • Davin Chark,
  • Brian Wong

Article sur une étude sur le cartilage de nez de porc , ou les auteurs cherchent a démontrer les effets de la réduction céphalique des cartilages alaires 
Cette étude démontrent ce que nous savions a savoir qu'il est important de respecter 6 a 7 mm de hauteur sous peine de déstabiliser l'architecture de la pointe et être responsable d'une collapsus alaire ( valve nasale externe )


Intraoperative Suction-Assisted Evaluation of the Nasal Valve in Rhinoplasty

  • Richard A. Zoumalan
  • Wayne F. Larrabee, Jr
  • Craig S. Murakami
Arch Facial Plast Surg. 2012;14(1):34-38.
Cette étude est très intéressante , les auteurs décrivent une méthode per opératoire permettant de déterminer la zone la plus faible de la valve nasale et vérifier en fin d'intervention l'amélioration immédiate Les auteur utilisent tout simplement le tuyau d'aspiration et l'approche du seuil narinaire sans contact , il s'en suit une dépression , après avoir marque au feutre avant la manipulation la zone la plus faible , ils en mesure le déplacement après dépression par l'aspiration une étude sur 20 patients a été réalisée , le déplacement moyen avant réparation était de 2,5 mm et de 0,7 mm en fin d'intervention Les auteurs concluent sur l'intérêt de cette méthode pour visualiser la zone de faiblesse et surtout en vérifier l'amélioration de sa rigidité en fin d'intervention 
Mon avis : cette étude est géniale , et bien entendu a utiliser , bien entendu comme le commentent les auteurs , il n'est pas possible de savoir quelle puissance d'aspiration est nécessaire pour reproduire la dépression physiologique , ni même de savoir si une technique est préférable a une autre , néanmoins cette méthode est un vrai guide pré et per opératoire pour le chirurgien 

The Effect of Rhinoplasty on Perceived Age

  • Ali Sepehr
  • Nitin Chauhan
  • Ashlin Alexander
  • Peter A. Adamson
Arch Facial Plast Surg. 2012;14(1):68-70.
C'est probablement la première étude qui cherche a démontrer l'effet d'embellissement mais aussi de rajeunissement de la rhinoplastie Les auteurs rappellent que dans le processus de vieillissement la laxité ligamentaire , mais aussi la perte osseuse du maxillaire supérieure sont responsable d'une chute de la pointe avec apparition d'un pseudo bosse A partir d'une étude photographique sur 53 patients , ils confirment l'effet de rajeunissement de la rhinoplastie a partir d'un certain âge ( de l'ordre de 40 ans ) et précisent que cette effet est d'autant plus marqué que la rhinoplastie a réalisé l'ablation d'une bosse et la remontée d'une pointe tombante 
Mon avis : cette étude confirme ce que nous pensions même si la rhinoplastie a évoluée et que le standard n'est heureusement plus le petit nez creuse , retroussé chez la femme mure !!!!


       Dr Lionel Azan / spécialiste rhinplastie / Paris


mercredi 4 janvier 2012
Copyright © 2016 forum rhinoplastie / Dr Lionel Azan All Right Reserved