AVERTISSEMENT

Ce blog peut contenir des photos opératoires choquantes pour les plus jeunes

Breaking News
Loading...
dimanche 17 février 2013

rhinoplastie / archives of facial plastic surgery / fevrier 2013

Avant tout 2 excellents articles sur sur la technique de Tasman : "diced cartilage glue graft "qui semble être une alternative prometteuse a la technique du DCF ( diced cartilage fascia  graft )

The diced cartilage glue graft for nasal augmentation / morphometric evidence of longevity
A Tasman md , PA Diener md , R Litschel md

L'auteur rapporte son expérience sur sa propre technique qui consiste a utiliser une colle biologique pour confectionner une greffe d'augmentation plutôt que de l'aponévrose temporale 
Une étude rétrospective sur 28 patients avec un recul de 6 a 22 mois 

La technique est très simple et ne prend que quelques minutes , après avoir découpé le cartilage en tout petit dés ou copeaux  , ils sont places dans une seringue de 3ml pré découpes a la forme de la future greffe , quelques gouttes de colle biologique permettent en quelques minutes d'assembler le tout 

La greffe se présente sous la forme d'une implant semi flexible qu'il reste a placer sans forcer

L'auteur a pratiquer un contrôle dans 10 cas , et jusqu'à 15 mois la greffe par une échographie , contrôlant la taille de la greffe et sa non résorption 

ll conclue sur l'excellente alternative de cette méthode dans les greffes d'augmentation 


Diced cartilage augmentation  / Early experience with the Tasman technique 
SR Baker

L'auteur rapporte son expérience sur la technique de Tasman ( diced cartilage glue graft ) en augmentation dorsale ( superieure a 3 mm ) 
Il l'a utilisé sur 5 cas avec 9 mois de recul , il conclue sur la simplicité et la rapidité de la technique et sa non résorption , il utilise a l'inverse de Tasman une technique ouverte car il semple nécessaire de pas être a l'étroit pour placer la greffe en toute sécurité .

Mon avis  : cette technique est une réelle avancé de la technique décrite par Daniel (DCF) car elle élimine un temps de prélèvement supplémentaire et une cicatrice supplementaire , mon expérience rejoint celle du Dr Backer a savoir que la greffe est semi flexible , mais fragile , aussi est il plus facile de la placer par une voie large ( externe ) pour ne pas la casser 

2 articles a lire , une technique a essayer !


Nasal tip recontouring in primary rhinoplasty / The endonasal complete release approach
H Gasner md , U Mueller vogt md , J Strutz  md , T Kuehnel md

Les auteurs rapportent leur expérience sur 100 cas , d'une technique endonasale de traitement de la pointe 
Cette technique utilisée dans les pointes globuleuses , consistent a libérer la totalité des cartilage alaire et les extraire de nez ( delivery technique étendue ) , et a placer une greffe de soutien ( strut alaire ) associée a des sutures des dômes et interdomales 
Il concluent sur 92 % de bons résultats et 8 % de reprise

Mon avis : On retrouve l'éternel débat de l'utilisation de la voie endonasale versus externe , bien entendu il est possible de tout faire par une voie fermée pour autant a ce stade les décollements sont donc aussi importants qu'une voie externe  et donc les œdèmes post opératoires aussi .
Par ailleurs les techniques libérant la totalité des alaires s'exposent a des risques d'asymétries plus élevées 

        Dr Lionel Azan / spécialiste rhinoplastie / Paris
Copyright © 2016 forum rhinoplastie / Dr Lionel Azan All Right Reserved