AVERTISSEMENT

Ce blog peut contenir des photos opératoires choquantes pour les plus jeunes

Breaking News
Loading...

Derniers Articles

dimanche 13 mai 2012
no image

de retour de Rome / Nose and face world meeting

De retour de Rome , le congres de l'IFFPSS

Ce congres a rassembler plus de 800 participants internationaux et des orateurs de plus de 75 nationalité différentes , ce congres a été un réel succès avec prés de la moitié des communications sur le sujet de la rhinoplastie

Que retenir de ce congres ? impossible de le  rapporter sur une page ! mais voici mes impressions sur quelques sujet

En ce qui concerne le prélèvement de cartilage costal , il est de plus en plus populaire , néanmoins il parait peu acceptable de le proposer dans une rhinoplastie primaire , il est plus souvent utilisé dans les révisions complexes
Il faut rappeler sa forte probabilité de torsion malgré les différentes techniques de préparation , beaucoup l'utilisent  pour le support de a pointe  et sous forme de DCF dans le dorsum pour éviter sa déformation

En ce qui concerne la pointe , une session entière y a été consacré , aujourd'hui les techniques de sutures sont préférés , elles peuvent être localisées en différents points ( intermésiale , interdomale, transdomale , spaning suture , steal suture et sur l'alaire ) elles permettent au chirurgien de contrôler la forme et la direction de la pointe

Une discussion a porté sur le type de fils , la majorité semble utiliser des fils résorbables ( pds ) les fils permanents ( proléne et nylon ) peuvent de façon exceptionnel être responsable d'infection

Le cartilage dans la pointe a toujours ses indications , la mode est aux greffes d'extension ( septocaudal , en T , ...... ) le cartilage ayant pour but d'augmenter les supports médian et latéraux du nez par sa rigidité

Une session entière a été consacré aux augmentation du dorsum , la encore les avis divergent en fonction des continents !!

Les Asiatique utilisent en majorité des greffes synthétiques , avant tout le Gore tex , certains restent fidèles au silicone malgres les risques connus a long terme

Les américains sont fervents des greffes en DCF et de l'utilisation du cartilage costal , mais utilisent le Gore tex de façon régulière ( 2 % de complications )

Plusieurs communications sur le permacol , celui est populaire en Angleterre , certains l'utilise seul d'autres en association avec du cartilage , d'autres l'utilise en remplacement du fascia pour le DCF permettant un prélèvement supplémentaire , personnellement j'ai présenté mes résultats sur le même produit

Le DCF peut être aussi réalisé avec de la colle biologique évitant aussi un prélèvement de fascia

Enfin pas de vrai consensus !

Une session entière a été consacré aux nez déviés , une communication a rappelé que près de de 97 % des patients présentent une asymétrie de la face , ressenti subjectivement dans 38 % des cas
Ces rhinoplastie restent complexes dans la réalisation : libération totale du septum , ne pas oublier de libérer la partie postérieure osseuse , fixation a l'épine nasale et création d'un bon support , spreader grafts , utilisation de septoplastie extracoporelle et de plaque de pds , greffe en T ....

Une session a été consacré aux peaux épaisses et rappellent la nécessite de remodeler la forme du nez et ne pas essayer de le diminuer sous peine de mauvais résultats : utilisation de greffe , et de produit de camouflage ( cartilage écrasé , fascia , derme acellulaire )

Une session a été consacre aux nez " ethniques "

Les nez méditerranéens : souvent busqué a pointe tombante , mais dans de nombreux pays Arabes avec des peaux épiassent : remettre la pointe en pointe sans trop reculer le nez et ne pas s'attendre a des pointes très définis du fait de l'épaisseur de la peau ( facteur limitant )

En ce qui concerne les nez Africain et certains métisses Hispaniques : la nécessité de les rehausser par du cartilage ou des implants , de définir la pointe par des greffes de cartilage ( souvent en extension ) de traiter la rétrusion maxillaire par des petits greffons antérieur , et surtout rester modéré dans la réduction de la base du nez

Enfin une dernière session a été consacrée aux rhinoplastie sur séquelles de fentes palatines , il en ressort surtout l'interet du bonne prise en charge a la naissance pour permettre au nez de grandir sur une base stable et symétrique ce qui permet a l'âge adulte de traiter des séquelles mineures

Enfin l'EAFPS va peut être s'enrichir d'une nouvelle société l 'ERhS ( european rhinoplasty society ) un projet en cours

Comme vous l'avez compris 4 jours intenses d'échanges scientifiques , il faudra retourner a Rome seul pour visiter cette magnifique ville car on a pas eu vraiment le temps !

Félicitations aux organisateurs de cette exceptionnelle manifestation



                                           Dr Lionel Azan / Paris / spécialiste rhinoplastie 

Copyright © 2016 forum rhinoplastie / Dr Lionel Azan All Right Reserved